• Je deviens fou.

    Le soir, quand je rentre de l'internat, je créé un vide autour de moi. Je me balance sur mon lit, comme un autiste. Je sens ma respiration rapide, mes poumons se remplissent par l'air pourri que je respire. Je vois Raphaël et son image s'échappe.

    Il a envoyé une lettre à sa mère pour lui dire qu'il était loin, très bien et qu'il ne reviendrait pas encore. Sa mère vient régulièrement à la maison, en pleurs, en crises parait-il (j'étais à l'internat) et elle dit qu'un jour, elle se flinguera. J'ai peur.

    Mon frère, cette semaine, a fait son premier séjour au commissariat. Il était fier, il a enfin affronté ça, il peut rentrer dans le gang des racailles de sa ville. Tout le monde le regarde et le félicite. On lui crie : "c'est bien, tu es des notres. Tu n'as plus peur de rien et tu hais l'autorité."

    Il me hait aussi, pour la pédale que je suis, la tafiote, la tante, la pute. Je montre mes fesses dans mes cauchemars et je hurle : qu'est-ce que peut vous foutre, pauvre con, que je me fasse enculer ? Et puis, je ne l'ai jamais fait.

    Ni avec les uns, ni avec les autres. Cela me renvoie à l'image que je suis homme, et qu'un homme veut me pénétrer. En fait, j'ai juste peur et j'ai honte d'être vierge, encore à mon âge (17 ans et demi) Je crois que je vais dormir tout le week-end.

    Je ne sors plus.

    La vie est un long fleuve tranquille ?

    Je deviens fou.

    3 commentaires
  • Classiquement, je vais parler de ma rentrée. Je connais la plupart des gens de ma chance et par chance, je suis avec Mick que j'apprécie particulièrement pour sa franchise et sa façon d'être (j'ai été amoureux, oui, rappelez-vous) Il est d'ailleurs toujours avec sa petite amie, et je me souviens qu'un jour, il a révélé qu'il pourrait sortir avec un garçon pour s'amuser (il sort avec des tonnes de nana, il se dit libre) Mon emploi du temps est très chargé, mais heureusement qu'à l'internat, je suis avec trois gars sympathiques et bosseurs (j'ai changé mes fréquentations, maintenant c'est : Dorian, Damien et Thibault. On a de nouveaux surveillants et j'adore les petits secondes qui ont trop peur du proviseur (homme austère qui en fait est très gentil et qui est porté sur nos besoins personnels)

    Je sors toujours avec Romaric, seul Dorian est au courant puisqu'il l'a su l'année dernière. Il s'en fout mais j'ai peur de l'avouer aux autres de la chambre qui pourraient mal le prendre. Je ne suis malheureusement pas dans la classe de Julia. Pour parler de Raphaël, il travaille encore et n'a actuellement pas de copines. Sa mère que j'ai vu en ville mercredi soir, est désamparée! Elle m'a dit qu'il était pas bien et qu'il était souvent enfermé, qu'il avait changé. Je vais donc aller le voir demain car ça m'inquiète, il doit lui cacher quelque chose. J'avais trouvé qu'il avait changé aussi.

    Bon j'arrête de raconter ma vie ! bises

    votre commentaire
  • Je n'aurais finalement pas revu mon amour, mais nous nous écrivons sur le net, par la poste et je l'aperçois à travers l'écran de l'ordinateur. Je prends les cours demain matin à 8 heures moins 5. Cette fois, TERMINALE LITTERAIRE. Dernière année avant la vie étudiante. C'est quand exactement les élections ? Je suis né le 27 avril et j'aimerais savoir si je pourrais voter puisque je serais majeur. Bientôt le permis, la vie étudiante, la vie dans un appartement. Je bosse et j'aurais tout ça !!

    votre commentaire
  • Comme prévu, je m'en vais samedi matin voir mon père pour toute la semaine. Je ne saisp as quand je verrais Romaric, j'en suis bien triste et lui aussi. Il m'a dit quelque chose qui m'a fait un peu pleuré aujourd'hui : il n'est pas homo, il est bisexuel. Alors j'ai peur qu'il me quitte pour une fille, voilà. bises à tous , demain je vois des potes. A bientôt

    votre commentaire
  • J'ai passé vraiment trois jours merveilleux avec toi. J'avais l'impression de revivre après tout ces rebondissements et ces malheurs que j'ai eu en amour. Au final, tu me donnes l'envie de rester "homme" avec mon mental de femme. Je suis vraiment amoureux de toi, les coups de foudre existe et c'est terrible ! Je ne sais pas pourquoi tu ne réponds pas depuis hier, mais je suis sûr que tu vas bien et que tu es content de me voir. Tu vois, je te laisse un mot sur le blog de façon à ce que tout le monde comprenne que je suis vraiment dingue de toi.

    Je t'aime fort...

    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique