• Je me suis fait oublier mais...

    Voilà une éternité que je n’ai pas laissé de traces dans ce « journal intime.com » dans lequel j’ai déversé beaucoup de larmes sur mes problèmes de familles et surtout mes problèmes sentimentaux.

     

    Facebook m’a fait délaissé ce système de « pleurnichage à des inconnus » qui m’allaient si bien à l’époque et qui, j’avoue, me plairait encore si je n’avais pas un peu pris de la maturité. Une troisième année de lettres s’est imposé à moi alors que je démarre une vie qui commence à ressembler à celle des adultes.

     

    Déjà, hier, j’ai ricané en voyant tout l’espoir que j’avais de l’histoire avec Pedro qui a fini par disparaitre quelques semaines après. Nous avons pleuré. Nous nous sommes écrit pendant des semaines jusqu’à ce qu’on se lasse. Je savais superbement bien écrire et parlé espagnol à ce moment-là… Je suis ensuite beaucoup sorti (vie étudiante), j’ai beaucoup dragué (vie étudiante) et fait la grande fête (vie étudiante). Dès lors que je rencontrais un gentil garçon qui connaissait mon goût pour les hommes (ça s’est su assez vite…), je le ramenais dans mon appartement. Je me lassais d’eux au bout de quelques nuits ou quelques jours. Puis j’ai rencontré Thibaut avec qui je suis encore et avec lequel j’envisage d’emménager.

     

    Mais nous souhaiterons partir dans le Sud-est et ainsi, j’arrêterais mes études et j’aurais la joie immense de retrouver ma sœur que je vois si peu malgré qu’elle se soit désormais installée avec son petit bout et son copain à Montpellier. Je vois très peu mes parents car mon père et moi sommes en froid, c’est difficilement supportable pour lui d’avoir un fils efféminé et pédé, tandis que ma mère est trop dépressive pour que nos discussions ne tournent pas autour de l’avenir qui l’angoisse totalement depuis des mois. Quant à mon frère, je suis toujours un peu inquiet car malgré qu’il grandisse, il ne fait rien de ses journées, il est paumé… Mais je me dis qu’on passe tous un peu par là et que ça s’exprime pour chacun autrement.

     

    Et vous qui passez par là ? Où en êtes-vous ? Devenir adulte est-il (ou a-t-il été) simple pour vous ?


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :