• Qu'y a-t-il de plus important que la famille ?

    J'ai relu mon blog, dernièrement, et j'avoue que j'ai été quelque peu surpris des changements de mon existence. Cependant, ces changements sont positifs, évidemment. Au début de ce blog, je n'étais rien qu'un adolescent à la recherche de moi-même, à la recherche du plaisir et dans la découverte des premières histoires amoureuses... S'ajoutait à cela, indéniablement, ces pulsions sexuelles qui créent  à la plupart des jeunes un chamboulement. Tout est intensifié, à l'adolescence, l'amour, la douleur, les émotions. Ce blog me permettait, visiblement, d'évacuer tout ce que j'avais à évacuer de la vie, la joie ou la déception de certaines rencontres, la tristesse d'une rupture, une interrogation sexuelle. Ce blog était et est encore (manifestement) un lieu qui ressemble à un journal intime que je partage avec des inconnus de tout horizon. J'ai pris plaisir à relire les commentaires de certains bloggeurs, aujourd'hui absents de cette plateforme. C'était quelque chose d'extraordinaire, franchement, de relire ces années de lycée où je voulais "devenir une femme" ou "ne pas être homo" ou encore de tomber amoureux en quelques secondes, aussi bête et surprenant que ça puisse paraître, à l'âge que j'ai désormais.

     

    Mais ce qui m'a secoué, vraiment, sincèrement, c'est ce que je dis de ma maman. Car voilà, il y a 5 ans, ce que je disais de ma mère ressemble à ce que je pourrais encore écrire d'elle ; une femme triste, insomniaque, stressée. Une maman formidable, ouverte, aimant ses enfants plus que tout au monde. Je sais qu'elle pourrait "tout" faire pour nous, elle se sacrifierait sans la moindre réflexion, je n'en doute pas. Seulement, à se sacrifier autant, à s'inquiéter de notre moindre petite larme, elle s'est oublié... Totalement oubliée. Ma maman ne travaille pas, elle passe ses journées noyée dans l'inquiétude. Je tente par tous les moyens de trouver de lui dire qu'elle devrait s'occuper d'elle, mais non. Mon frère la rend "folle". J'en ai un peu marre de tout ça. Surtout que je revis ici, ce que je ne faisais plus depuis quelques temps. Je ne peux que remarquer combien la vie est difficile pour mon frère et elle. Je ne sais pas comment les aider et cela me chagrine beaucoup. Car, qu'y a-t-il de plus important que la famille ?


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :